Sucette oui ou non ? Les conseils du néonatologiste

Sucette oui ou non ? Nous avons demandé à Donata Clerici, une néonatologiste. Avantages et inconvénients et comment enlever la tétine

Sucette , alliée ou substitut ? La tétine est un peu une croix et un délice pour les nouveaux parents. Il n’y a pas de demi-mesure : il y a ceux qui décident de l’utiliser et le proposent au bébé dès les premiers jours de la vie, et ceux qui choisissent de l’éviter, aussi pour ne pas risquer de gêner l’allaitement. Et donc : tétine oui ou non ? Faisons le point sur les avantages et les inconvénients de l’utilisation de la tétine, avec l’avis de Donata Clerici, néonatologiste, ancienne chef du service de pathologie néonatale à la clinique Mangiagalli de Milan .

Le réflexe de succion

La plupart des bébés ont un fort réflexe de succion inné – certains bébés sucent même leur pouce alors qu’ils sont encore dans leur baby bump. La succion n’est pas seulement pour se nourrir, mais a également un fort effet calmant. Il est donc clair que si l’enfant s’habitue à l’utilisation de la tétine il l’utilisera souvent : pour s’endormir, pour se calmer, parfois juste pour se calmer dans les moments d’ennui. Et beaucoup de bébés qui n’ont pas eu de tétine finiront par sucer leur pouce pour s’endormir.

Comme l’explique le médecin :

« La tétine est certainement une alliée commode pour la maman (ou l’aidant), qui l’utilise comme remède d’urgence pour apaiser le bébé lorsqu’elle ne peut le consoler autrement. Il est vrai cependant qu’elle est souvent donnée à le bébé comme premier remède pour le calmer à chaque fois qu’il pleure, sans chercher à comprendre la raison de ses pleurs ni tenter d’autres formes de consolation, comme faire entendre sa voix, le bercer, le prendre dans ses bras ou simplement l’allaiter. ce sont des remèdes qui demandent plus de temps ou la présence permanente de la mère, qui n’est peut-être pas toujours disponible »

Mieux vaut la tétine ou le doigt dans la bouche ?

Mieux vaut la tétine ou le doigt dans la bouche ? Le doigt dans la bouche est une autre forme de consolation qui peut avoir lieu à la place de la tétine ou, plus fréquemment, après le retrait de la tétine, surtout si l’enfant n’était pas prêt pour cette « privation » soudaine.

« Que ce soit plus ou moins nocif que la tétine, c’est difficile à dire » souligne le Dr Clerici : « à certains égards, ça pourrait être mieux, puisqu’il ne tombe pas, il ne faut pas le stériliser, il est toujours disponible, cependant il faut considérer qu’il n’a pas la forme ‘anatomique’ de la tétine, donc à la longue cela pourrait avoir des effets négatifs sur le palais (même si l’enfant ne reste certainement pas le doigt dans la bouche 24h/24 !) .

Cependant, gardez à l’esprit que si le doigt est souvent mouillé de salive, sa peau pourrait s’irriter et macérer plus facilement, facilitant les infections ».

Pourquoi la tétine est-elle si populaire ?

La tétine a une forte valeur consolatrice, car l’acte de téter est quelque chose d’instinctif, que l’enfant fait depuis qu’il est dans le ventre de sa mère.

Le médecin explique, qui ajoute qu’en plus la tétine représente un « remplissage », quelque chose qui enlève la sensation de « vide » que le petit peut ressentir lorsque la maman est absente ou lorsqu’elle ressent une quelconque sensation d’inconfort.

Les avantages de la tétine

Voici une liste des avantages d’utiliser une tétine .

  • Une tétine pourrait calmer un bébé exigeant : par exemple, s’il veut toujours rester au sein même lorsqu’il n’a pas à téter, la tétine peut le distraire un moment et lui offrir une distraction temporaire ;
  • la tétine aide le bébé à s’endormir ;
  • la tétine est très efficace si vous voyagez en avion : surtout dans les phases de décollage et d’atterrissage, lorsque la pression change et que cela peut provoquer une certaine gêne au niveau des oreilles, sucer la tétine aide à soulager la douleur ;
  • Les tétines se cassent : ce qui signifie qu’à un moment donné, vous pouvez commencer à rompre avec l’habitude et jeter la tétine. Au contraire, un enfant qui s’habitue à sucer son doigt abandonnera plus difficilement ce rituel.
  • la sucette réduit le risque de SMSN , le syndrome de mort subite du nourrisson. Ce n’est pas un hasard si les directives internationales pour la prévention de la mort subite du nourrisson incluent désormais l’utilisation de la tétine parmi les recommandations à cet égard.

Sur ce dernier point, le Dr Clerici est d’ailleurs d’accord : « De nombreuses études confirment que l’utilisation de sucettes pendant le sommeil peut apporter une protection supplémentaire contre le risque de SMSN (le redoutable syndrome de la mort subite du nourrisson qui peut toucher, quoique rarement, les enfants dans le première année de vie pendant le sommeil) : l’enfant, pendant qu’il tète, ne souffre pas d’apnée du sommeil et n’arrive pas à se mettre en décubitus ventral (ce qui semble être un facteur de risque). bébé, mais ne laissez pas l’idée de le remettre dans votre bouche à chaque fois qu’il tombe ! »

Les inconvénients de la tétine

Le premier des inconvénients que l’on peut lister lié à l’utilisation de la tétine concerne une véritable forme d’ addiction que de nombreux enfants développent envers la tétine adorée. L’idéal serait d’ enlever la tétine avant l’âge de trois ans, mais ce n’est pas une chose simple pour tout le monde. Vous pouvez commencer par éliminer la tétine pendant la journée, ne plus l’emporter avec vous dans votre sac et la laisser seule pour s’endormir le soir.

C’est toujours:

  • L’utilisation de la sucette peut augmenter le risque d’ infections moyennes ou de l’oreille. Selon une étude, les bébés qui utilisent des tétines sont près de deux fois plus susceptibles d’avoir une infection de l’oreille que les bébés qui n’en utilisent pas.
  • L’utilisation prolongée de la sucette peut causer des problèmes dentaires , bien que l’utilisation normale de la sucette pendant les premières années de la vie ne cause généralement pas de problèmes dentaires à long terme. À l’inverse, une utilisation prolongée peut entraîner un désalignement des dents d’un enfant. Cependant, les experts estiment qu’avant l’âge de 2 ans, tout problème dentaire se corrige d’eux-mêmes dans les 6 mois suivant l’arrêt de l’utilisation de la sucette. Cependant, l’utilisation de la sucette après l’âge de 4 ans, lorsque les dents permanentes commencent à apparaître, peut avoir d’importants effets durables sur les dents adultes.

Le Dr Clerici confirme : « En réalité, jusqu’à 2-3 ans, la tétine n’interfère pas le moins du monde avec la formation des arcades dentaires. Seule une utilisation prolongée et prolongée dans le temps pourrait – mais le conditionnel est un must ». ! – créer des problèmes de malocclusion ».

Ce qui est certainement nocif, cependant, c’est l’habitude de le tremper dans des substances sucrées avant de le mettre en bouche, car cela pourrait favoriser la formation de caries, même sur les dents de lait.

Sucette et allaitement

L’utilisation de la sucette peut -elle interférer avec l’allaitement ? Le conseil des experts est de proposer la tétine au plus tôt 3-4 semaines, lorsque l’allaitement est bien établi et consolidé. Cependant, il est bon de savoir que des études récentes n’ont montré aucune interférence avec l’allaitement.

Le Dr Clerici précise donc : « Si la maman allaite, dans le premier mois de vie l’utilisation de la tétine doit être limitée au maximum : le mode de succion de la tétine est en effet différent de celui de la tétine, donc le nouveau-né pourrait être désorienté devant ces différentes techniques et ne pourrait pas prendre efficacement le sein, compromettant ainsi le bon démarrage de l’allaitement.Cependant, pas de problème si le bébé est nourri au lait artificiel, puisque la technique de succion de la tétine et les biberons sont identiques. Feu vert à la tétine, bien qu’avec modération, une fois l’allaitement bien entamé »

Sucette, choses à faire et à ne pas faire

  • Ne pas utiliser la tétine en première solution : parfois si bébé pleure, changez de position ou mettez-le sur le transat pour le calmer ;
  • ne lui offrez une tétine qu’après les tétées;
  • si le bébé n’est pas intéressé par la tétine, ne la forcez pas;
  • ne mettez pas de miel ou de sucre sur le bout de la tétine;
  • attention aux clips pour attacher la tétine ou aux cordons qui peuvent être trop longs et présenter un danger.

Comment utiliser la tétine ?

Faites également attention à :

  • vérifiez régulièrement la sucette car si elle s’est détériorée il faut la remplacer immédiatement ;
  • laver la sucette et la désinfecter avec le stérilisateur au moins jusqu’à ce que le bébé ait six mois ;
  • ne mettez pas la tétine dans votre bouche pour la nettoyer.

Comment enlever la tétine ?

Voici quelques conseils pour les parents qui réfléchissent à la façon de retirer la tétine :

  • Honorez la place de la tétine – elle a joué un rôle important dans la vie du petit et les bébés aiment généralement beaucoup leurs tétines. Nous pouvons construire une petite maison où nous pourrons le retirer ;
  • ne la retirez pas d’un coup, mais commencez par exemple par limiter l’utilisation de la tétine uniquement la nuit ;
  • ne pas l’enlever lorsque l’enfant fait déjà face à des changements majeurs, comme le début de la maternelle ou l’arrivée d’un petit frère ;
  • utiliser le renforcement positif ;
  • impliquez d’autres soignants, comme la grand-mère ou la nounou, dans le processus d’abandon de la tétine et tous se comportent de manière cohérente.

Laisser un commentaire

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer